CAPD du 28/08/2010 : déclaration du SNUipp-FSU

vendredi 27 août 2010
popularité : 2%

Déclaration du SNUipp-FSU de l’Hérault lors de la CADP du 27 aout 2010


Mr l’inspecteur d’académie, Mmes et Mr les membres de la commission,
Dans un contexte de crise sociale grave, la rentrée scolaire s’annonce très difficile. Les premières conséquences de recherche systématique de réduction des coûts apparaîssent au grand jour.
Avec moins on ne fait pas mieux !
Malgré la communication gouvernementale la réalité expose le double langage auquel nous sommes confrontés dans les écoles de ce pays. Il ne s’agit plus de faire mieux pour résoudre la difficulté scolaire, terminée l’argumentation allant à l’encontre de toutes les études et recherches sur les programmes, les rythmes scolaires, la formation des maîtres. 
Mr le recteur, lors de l’entrevue qu’il a accordée aux 5 sections départementales du SNUipp de l’académie, revendique que le seul souci du service public doit être de COUTER MOINS CHER. Toutes les décisions prises ne visent plus que ce seul objectif.
Deux conséquences sont aujourd’hui évidentes :
• la diminution de la qualité du service rendu à nos élèves et leurs parents,
• la dégradation des conditions de travail et de rémunération de tous les personnels.
En cette rentrée 2010, nos nouveaux collègues - partout en France - vont être mis en difficultés en étant lâchés dans la nature. Dans les départements, chacun s’arrange comme il peut, chacun tente de faire au mieux. Pourtant, là encore, le compte n’y sera pas.
Les effectifs continuent de grossir, pourtant les moyens ne suivent pas. Rares sont les collègues qui ne nous disent pas qu’ils n’ont jamais eu autant d’élèves alors que dans le même temps il leur est demandé chaque année d’en faire plus.
La déscolarisation des moins de trois ans est patente, elle commence même à toucher des enfants plus agés dans certaines zones.
L’avenir de la mission de remplacement s’assombrit, alors que dans le 1er degré les vacataires n’existaient pas, la précarisation arrive avec l’appel fait aux étudiants ou ailleurs aux jeunes retraités.
Pour toutes ces raisons le SNUipp-FSU de l’Hérault appelle l’ensemble de la profession à se mobiliser massivement lors de la journée de grève et de manifestations unitaires du 7 septembre pour la défense des retraites, de l’emploi et du pouvoir d’achat ainsi qu’à toutes celles qui pourraient suivre.
Enfin nous ne pouvons pas ne pas parler de base-élève. Fin juillet le conseil d’état a rendu un arrêt dont les attendus sont en cours d’analyse. Pourtant dès maintenant on peut noter qu’il condamne la mise en oeuvre de ce fichier. Le SNUipp demande donc que toutes les sanctions qui ont frappé des collègues soient levées et les collègues rétablis dans leurs droits.