Evals CP-CE1 : pressions et sanctions déguisées... Inacceptable !

vendredi 5 juillet 2019
par  Webmestre
popularité : 2%

Des collègues n’ayant pas renseigné les résultats des évaluations de mi-CP ont eu le plaisir de recevoir un courrier du DASEN, aboutissant au retrait d’une journée de salaire !

De plus, sur injonction du DASEN, plusieurs IEN essaient d’imposer aux directeurs / directrices de refaire les répartitions pour retirer les classes de CP/CE1 aux collègues n’ayant pas saisi les résultats des évaluations cette année... C’est inacceptable, d’autant que cette forme de sanction déguisée ne respecte pas les textes réglementaires !

 

Comment réagir ?

- Pour les collègues ayant reçu un courrier du DASEN : nous contacter impérativement (snu34@snuipp.fr), nous vous indiquerons comment réagir individuellement et nous vous soutiendrons.

- Pour les circonscriptions où les IEN s’immiscent dans les répartitions des classes : Ces pressions sont scandaleuses mais elles sont aussi en dehors de tout cadre légal... L’article 2 du décret n°89-122 stipule que la répartition est une compétence du directeur / de la directrice d’école, après avis du conseil de maîtres (et absolument pas de l’IEN). Là aussi, contactez-nous et surtout, faites bloc en équipe, ne vous laissez pas diviser ni imposer des répartitions !

 

Le SNUipp-FSU national s’est adressé au Ministre pour dénoncer cette situation (courrier ci-dessous). A suivre...


Documents joints

Courrier ministre évaluations
Courrier ministre évaluations