Mouvement : infos importantes, réponse au SE-Unsa et au SNE

mercredi 19 juin 2019
par  Webmestre
popularité : 1%

Quel travail ont fait les délégués du SNUipp-FSU sur le mouvement depuis une semaine ? Que va-t-il se passer maintenant ?

1) Vérification habituelle des documents et fiches de suivi : Depuis la réception des documents de l’administration jeudi soir, les délégués du SNUipp-FSU les analysent (plus de 2.000 pages) et les recoupent avec les fiches de suivi syndical enregistrées par 560 collègues. Cela nous a permis d’identifier quelques erreurs.

2) Publication du pré-mouvement dimanche et réponse aux nombreuses sollicitations des collègues depuis. Sur les 48h qui suivent, nous avons répondu à 1.037 mails et à des centaines d’appels. A chaque demande d’explication, nous avons analysé précisément la situation pour l’expliquer... ou pour la signaler à l’administration si cela semblait être une erreur. Le pré-mouvement a ainsi permis de relever d’autres erreurs.

3) Signalement d’erreurs et demandes de précisions à l’administration : Depuis une semaine, les délégués du SNUipp-FSU ont fait remonter 33 demandes à l’administration : 10 questions sur des barèmes, 2 pour des erreurs pour des postes fléchés, 3 sur des postes vacants qui ne semblent pas avoir tourné au mouvement, 18 sur des priorités que nous ne comprenions pas.

L’administration a répondu aux sollicitations du SNUipp-FSU, confirmant au moins 8 erreurs, impactant ensuite d’autres collègues via des chaînes. L’admnistration a donc refait tourner l’algorithme du mouvement après avoir intégré les corrections, il va y avoir des modifications par rapport au projet initial. Résultats à l’issue de la CAPD, jeudi après-midi.

 

Brève réponse aux critiques du SE-Unsa et du SNE

Nous évitons le plus possible les polémiques entre syndicats, qui n’apportent rien à personne... Toutefois, le SE-Unsa n’a pas pu s’empêcher de publier des critiques virulentes à l’égard du SNUipp-FSU ce dimanche. Ces critiques ont été renouvelées lundi dans un article qui se gargarise d’un "mouvement sans accrocs" où "tout semble avoir bien fonctionné" et qui satisferait largement la profession... Une fois de plus, le SE-Unsa affiche sa satisfaction et préfère critiquer le SNUipp-FSU et ses actions.

Le SNE s’est joint à ce concert de protestations concernant nos "agissements inconsidérés", avec un argument fallacieux (ce serait de la faute du SNUipp-FSU si le mouvement est retardé, et non à cause du changement de logiciel imposé par le ministère et des dysfonctionnements qui en découlent). Le SNE ayant voté POUR les changements qui impactent le mouvement lors du Comité Technique Ministériel du 6 novembre 2018, on peut y voir une certaine cohérence dans la défense... des décisions ministérielles !

Le SNUipp-FSU ne rend des comptes sur ses actions qu’à la profession (que nos délégués sont élus pour représenter) et à ses syndiqués (qui font vivre notre syndicat et qui sont décisionnaires lors des assemblées générales et des conseils syndicaux). Mais a priori, les faits semblent donner raison au SNUipp-FSU : les dysfonctionnements du logiciel nécessitent un fort investissement de nos délégués (et des collègues venus en renfort) pour identifier et faire corriger les erreurs, le pré-mouvement y a contribué tout en favorisant la transparence du mouvement. La confirmation de pas mal d’erreurs par l’administration et l’obligation de refaire tourner l’algorithme sont un véritable camouflet pour le SE-Unsa et son "mouvement sans accrocs"...

Pour nous, la polémique est close : chacun se fera son propre avis.

 

Quelle est la suite ?

La CAPD a lieu jeudi à 14h, elle se prononcera sur les documents corrigés. Dès validation, nous publierons les résultats définitifs. Le code individuel de chaque collègue reste valable (à conserver), les numéros pour nous contacter aussi (04-67-15-00-15 et 04-67-22-13-48).