Répression du mouvement social et des syndicalistes : notre communiqué

samedi 25 mai 2019
par  Webmestre
popularité : 2%

Mardi 21 mai 2019, des enseignants pacifiques ont été gazés et deux syndicalistes de la FSU ont été arrêtés sans raison à Toulouse.
Jeudi 23 mai 2019, des événemnts similaires ont eu lieu à Toulouse : arrestation de 10 enseignants, gazage et coups de matraque contre des manifestants pacifiques.

Dans les deux cas, les enseignants et syndicalistes arrêtés ont été relâchés sans qu’aucune charge ne soit retenue contre eux, ce qui montre bien le but poursuivi : intimider !

Ces événements se passent en France, le pays dit "des droits de l’homme" ! Cela s’ajoute à l’arrestation d’un syndicaliste du SNES-FSU le 9 mai à Nice, aux nombreux manifestants éborgnés et estropiés (notamment chez les gilets jaunes), aux jeunes agenouillés et humiliés en décembre à Mantes la Jolie etc...

Le SNUipp-FSU 34 dénonce la répression des mouvements sociaux et assure celles et ceux qui la subissent de sa solidarité. Nous demandons l’interdiction des armes violentes qui sont responsables de mutilations graves (LBD 40 notamment). Nous condamnons l’attitude du gouvernement, coupable de ce qu’on n’aurait pas cru possible il y a encore peu de temps dans notre pays. Enfin, nous regrettons le silence assourdissant de beaucoup de médias à ce sujet...