GT 800 points & amphi-garnison 15 mars 2019

vendredi 15 mars 2019
par  Webmestre
popularité : 2%

Attribution des 800 points pour handicap

Notre médecin de prévention étant en arrêt, c’est le Docteur De Jong qui a traité les demandes (médecin de prévention des PO et de l’Aude), en lien avec les services de la DSDEN 34.

Il y a eu 87 demandes cette année (contre 110 en 2018). Celles des collègues qui entrent dans le département n’ont pas encore été traitées, elles vont l’être prochainement. Sur les 75 autres demandes, le médecin a attribué la bonification à 40 collègues.

Nous saluons le travail du Docteur De Jong. En plus d’avoir accepté d’assurer cette mission sur un département dont elle n’a normalement pas la charge, elle semble avoir bien travaillé les dossiers et traité les demandes intelligemment et avec bienveillance. Le dialogue a également été possible avec les délégués du personnel. Il restera évidemment quelques déceptions pour certains collègues essuyant un refus, mais l’administration s’engage à apporter un suivi bienveillant à ces siuations.

Globalement, les 800 points ne sont pas attribuées à l’aveugle, tous les paramètres sont pris en compte au-delà de la situation médicale (affectation actuelle, lieu d’habitation…). De plus, les bonifications ne sont accordées que sur certains types de vœux en fonction des situations, pour éviter les effets d’aubaine (ex : des collègues qui bénéficient de la bonification pour des problèmes de dos ne l’ont que pour de l’élémentaire).

Nous avons informé les collègues qui nous avaient demandé de suivre leur dossier. Tout autre collègue peut nous contacter pour savoir ce qu’il en est : snu34@snuipp.fr

 

Réflexion sur l’affectation en présentiel (« amphi-garnison »)

L’amphi-garnison serait donc maintenu, mais il serait plus réduit que les années précédentes puisque quasiment tous les postes seront pourvus par l’algorithme lors du mouvement informatisé (voir notre explication ici).

- Présence des syndicats : Le nouveau DASEN refuse que les délégués du personnel soient dans la salle lors de ces affectations, il ne souhaite pas que "les services travaillent sous contrôle". Mais notre présence dans la première salle serait acceptée, pour pouvoir conseiller les collègues avant leur passage et contrôler les affectations après.

- Possibilité de passer son tour ou non : Le débat est posé par l’administration. Nous avons défendu le maintien de cette possibilité, mais aussi que la nécessité que le traitement des collègues qui passeraient leur tour soit expliqué dans la circulaire. Le DASEN tranchera.

- Nature du barème de l’amphi-garnison : Questionnement concernant les bonifications qui ne sont valables que sur certains vœux, par exemple les 4 points pour un parent isolé qui ne sont valables que sur le 1er voeu. Le DASEN décidera, mais il est envisageable que ces points soient pris en compte.

- Postes fractionnés : cette question pose des problèmes et crée des débats chaque année (cf. notre article l’an dernier). Cette année, le SNUipp-FSU a fait une proposition qui a semblé faire consensus et qui permettrait de concilier le bon fonctionnement des écoles et la liberté de choix des collègues à l’amphi-garnison : dès l’instant où plusieurs compléments sont proposés dans une même école, nous souhaitons que cela forme un bloc incassable (même si ce bloc n’est constitué que de 2x25% par exemple), pour éviter que plusieurs collègues assurent des compléments dans une même école. L’administration proposerait donc des blocs incassables école par école, de toute taille (25%, 50%, 75%, 100%) et les collègues y piocheraient librement. Si le DASEN accepte cette proposition, ce serait un grand pas en avant !

- Calendrier : les PES seraient affectés le 28 juin (les postes qu’ils ne prennent pas seraient donc réinjectés à l’amphi-garnison), l’amphi-garnison aurait lieu le 4 juillet et si besoin le 5 également.