Nouveau DASEN et demande d’audience

vendredi 5 octobre 2018
par  Webmestre
popularité : 1%

Départ du précédent DASEN fin août

Nommé Directeur Académique de l’Hérault à la rentrée 2016, Vincent Stanek est parti juste avant la rentrée 2018 : un décret du 24 août 2018 l’a nommé Inspecteur Général de l’Éducation Nationale (IGEN). A noter que les postes d’IGEN sont généralement pourvus par concours, mais 1 poste sur 5 est proposé sans concours, à la discrétion du gouvernement (c’est le cas ici)...

Le bilan des deux années de M. Stanek en tant que DASEN de l’Hérault est très négatif. Les principaux changements ont été :
- Un dérèglement à tous les étages du mouvement, plus injuste que jamais : affectations qui sortent de nulle part en dehors du mouvement officiel, règles non-respectées dans certains cas pour pouvoir faire passer telle ou telle personne, copinage et cooptation via des IEN, multiplication des postes à profil inéquitables...
- Un mépris total du dialogue social : aucune négociation possible, reports incessants des commissions paritaires au mépris des délégués qui y siègent, modifications importantes de règles non-concertées ou parodie de consultation alors que les décisions étaient déjà prises...

Au vu de sa promotion et des annonces gouvernementales, il est à craindre que ce type de fonctionnement particulier soit généralisé à tout le pays...


Nomination d’un nouveau DASEN début octobre

Précédemment DASEN de l’Ardèche, Christophe Mauny a été nommé DASEN de l’Hérault par un décret du 1er octobre. Il prend ses fonctions ce jeudi 4 octobre.
Nous lui avons aussitôt adressé une demande d’audience, afin de rétablir un fonctionnement correct dans notre département... Vous trouverez notre courrier ci-dessous.
Cette audience abordera des questions de fond liées au fonctionnement de la DSDEN, mais d’autres sujets de fond seront abordés lors de la prochaine CAPD (prévue le 16 octobre).


Documents joints

Demande d'audience nouveau DASEN
Demande d'audience nouveau DASEN

Brèves

1er juillet - Béziers : soutien famille Khadziev

Une mère et 5 enfants à la rue ? Rassemblement