"Education à la sexualité" : Nouvelles offensives réactionnaires contre l’école

mercredi 29 août 2018
par  Webmestre
popularité : 11%

La déclaration récente de Marlène Schiappa (Secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes) sur les trois séances annuelles d’éducation à la sexualité dans les écoles, les collèges et les lycées a relancé débats et rumeurs, sur les réseaux sociaux en particulier.

Elle a annoncé qu’une nouvelle circulaire serait envoyée à la rentrée pour rappeler le cadre réglementaire existant. En effet, l’éducation à la sexualité à partir de l’école primaire est inscrite dans la législation depuis 2001 : l’article L312-16 du Code de l’Éducation dispose qu’une information et une éducation à la sexualité sont dispensées dans les écoles, les collèges et les lycées à raison d’au moins trois séances annuelles et par groupes d’âge homogène.

S’appuyant sur ce prétexte, de nombreuses rumeurs circulent cet été, prétendant que l’école éduquerait à la masturbation, encouragerait la pédophilie… C’est bien évidemment totalement faux et l’éducation à la sexualité prévue par la loi ne prévoit PAS de parler de pratiques sexuelles en primaire, encore moins de faire des démonstrations !

Les rumeurs sont diffusées sciemment, ces réactions relèvent d’une campagne idéologique, similaire aux offensives des années passées ("Vigigender", "Journées de Retrait de l’Ecole"...). Des groupuscules appellent à des rassemblements, voire au boycott de la rentrée sur la base de ces rumeurs bidons...

Plus de détails pour s’informer et répondre aux rumeurs dans le document ci-dessous :


Documents joints

Rumeurs réactionnaires - Éducation à la (...)
Rumeurs réactionnaires - Éducation à la (...)

Brèves

1er juillet - Béziers : soutien famille Khadziev

Une mère et 5 enfants à la rue ? Rassemblement