Quand le ciel nous tombe sur la tête...

mardi 5 juin 2018
par  Webmestre
popularité : 1%

Quand le ciel nous tombe sur la tête...
 
Suite à la chute d’un plafond (en briquette) dans une classe de l’école de Pellisson à Béziers, l’ensemble des usagers des écoles de Béziers s’inquiètent, à juste titre, de l’état visible et invisible des locaux.
Si certaines réponses ont été apportées (avec cette semaine, la visite rapide d’une commission sécurité dans certaines écoles de la ville jugées "à risque"), le constat sur l’état catastrophique d’une grande partie des écoles est partagé depuis plusieurs années, y compris par M. le Maire (voirici).
 
Au delà de ce constat, malgré les promesses électorales et la planification des travaux proposée suite à des actions en 2014 de parents et d’enseignants, soutenues par le SNUipp34, peu de moyens ont été mis en œuvre.
Les arguments de la mairie, présentés en Conseil d’École sont divers : manque de budget, priorité au dédoublement des classes de CP, sécurisation pour le PPMS intrusion...
Des arguments bien minces face aux réalités de mise en danger des enfants et du personnel des écoles de Béziers.
 
Nous proposons donc à toutes les équipes de Béziers mais aussi à toutes celles qui travaillent dans des locaux vétustes de saisir le CHSCT départemental.
Une fiche RSST est à remplir puis à envoyer à l’IEN et au CHSCT chsct-sec.d34@ac-montpellier.fr
 
exemple de description :
Vous pouvez dresser un simple constat visuel de l’état de vétusté et de délabrement des salles de classe, des toilettes, de la cour... Au vu des événements récents, vous demandez une expertise indépendante afin de faire un bilan sur l’état "invisible" des locaux, par le biais du CHSTC.
Vous pouvez compléter cette fiche par des photos.