AG du 22 mars 2018 : compte rendu

mardi 27 mars 2018
par  Webmestre
popularité : 5%

voici un bref résumé de l’AG du 22 mars 2018

Écoles, lieux ou circonscriptions représentées : Montpellier Ouest, Montpellier Est, Montpellier Nord, Montpellier Centre, Celleneuve, collège des Aiguerelles, Béziers, Frontignan, Fabrègues, Villeneuve les Maguelone, Sète, Gignac, St André de Sangonis, Lansargues, Pézenas, Brigade formation, TR-ZIL REP+, école privée de Mauguio.

Contexte : L’AG de ce jour fait suite à la manifestation pour la défense de la Fonction Publique, qui a rassemblé les différentes branches et réuni plusieurs mots d’ordre (statut des cheminots et des fonctionnaires, jour de carence, accords PPCR...). 7 à 8000 personnes à Montpellier, sans les cheminots qui avaient convergé sur Paris. Les enseignants se sont réunis en AG pour évoquer les actions en cours dans le premier degré, et réfléchir à l’extension de la mobilisation. L’action en cours provient en grande partie de l’Assemblée Générale des enseignants de la Paillade, mobilisés depuis le mois de février sur les revendications suivantes :

-Oui aux CP et CE1 à 12 mais :

- Non aux Postes à Exigences Particulières (PEP) qui confisquent la souveraineté des conseils de maîtres, déstabilisent les équipes, contribuent à bloquer le mouvement et court-circuitent les instances paritaires où s’exercent la transparence et le contrôle des opérations.

Oui aux CP et CE1 à 12 mais :

-Non aux conséquences sur la carte scolaire en REP et hors REP : fermetures de classes ou non-ouvertures, suppressions de postes RASED ou remplaçants, absorption de tous les postes créés et même plus pour le seul dispositif.

-Halte à la violence institutionnelle : décisions ministérielles annoncées dans les journaux, aucun texte de cadrage publié, mise en place à tâtons par une succession d’injonctions orales et parfois contradictoires, groupes de travail multipliés et vidés de tout dialogue social, décisions sans cesse reportées jusqu’à rendre toute contestation impossible...

Plusieurs actions ont été menées dans les circonscriptions de Montpellier Ouest et Nord : diffusion de tracts auprès des collègues et des parents d’élèves, grève le 16 février pour la carte scolaire, rassemblement devant l’IEN et délégation reçue par l’IEN, rassemblement devant le marché des Halles le vendredi 16 mars avec forte présence médiatique, grève du 22 mars.

Actions envisagées :

établir une jonction de la mobilisation PEP - carte scolaire - statut des fonctionnaires. recentrer sur la valeur de notre concours / PEP ou PAP, et sur les missions du service public qui ne doit vraiment pas être géré comme une entreprise. créer des écrits simples et parlants pour les collègues engagés mais isolés dans leurs écoles, à destination des enseignants éloignés de ces enjeux. organiser des temps de rencontres pour poursuivre l’échange, la mobilisation des enseignants impliqués (des RIS, une journée de stage syndical...) organiser une journée spéciale, un événement type "Etats généraux de l’éducation" être présents et mandatés pour la prochaine coordination interprofessionnelle du service public.

En attendant les perspectives de l’intersyndicale nationale (27 mars), voici des liens et des documents pour prendre connaissance des actions et outils de l’AG des enseignants de La Paillade, et un document du Snuipp qui peut servir de base de travail pour un futur tract.

https://eur03.safelinks.protection....

Politis : https://www.politis.fr/articles/201...

France Bleu : https://www.francebleu.fr/infos/edu...

 

PDF - 410.5 ko
PDF - 2.5 Mo
PDF - 667.1 ko
PDF - 814.6 ko
PDF - 333.7 ko
opendocument text - 23.8 ko

Documents joints

PDF - 61.3 ko
PDF - 61.3 ko

Brèves

1er juillet - Béziers : soutien famille Khadziev

Une mère et 5 enfants à la rue ? Rassemblement