Soutien RESF 34

vendredi 9 février 2018
popularité : 9%

Les lycéens, les enseignants et le personnel du lycée vous invitent

Rassemblement Place des grands hommes,

lundi 12 février à 12h45

Pour soutenir le jeune Fayçal A. et empêcher son expulsion

Fayçal est un jeune homme de 18 ans, arrivé en France en novembre 2016 et scolarisé en 1ère au lycée hôtelier Georges Frêche. Il est suivi au CHU Lapeyronie pour un cancer détecté et soigné en Algérie. Il a déposé une demande de titre de séjour "étranger malade" et malgré son dossier médical précisant qu’il doit être suivi jusqu’en 2020, sa demande n’a pas été acceptée et il a reçu une OQTF (obligation de quitter le territoire français) en octobre 2017.

Fayçal A. a été interpellé en gare de Montpellier suite à un contrôle au faciès début janvier.

Les policiers lui ont demandé de se présenter tous les 2 jours au commissariat, chose qu’il a faite docilement.

La quatrième fois, le policier lui a tendu un billet d’avion : retour pour l’Algérie le 26 janvier dernier !

Dans son lycée il est très apprécié et un comité de soutien s’est constitué avec professeurs, conseillers d’éducation, élèves. le conseiller régional Hussein Bourgi, qui siège au Conseil d’Administration de l’établissement, fait partie de ce comité de soutien.

Il faut savoir qu’en cas de récidive de sa maladie, les moyens de traitement sont très limités et surtout pas disponibles dans son pays d’origine. Le renvoyer en Algérie, où ses parents ne peuvent assurer matériellement sa prise en charge (y compris sur le plan médical), c’est aussi le couper dans son élan, en compromettant ses études, en le privant de ses amis et du tissu social qu’il a construit à Montpellier. Autant d’éléments positifs qui l’aident dans sa guérison définitive.

A ce jour le Préfet est resté insensible à ces arguments et a maintenu l’OQTF.

Une pétition a rassemblé plus de 1300 signatures, et le comité de soutien a demandé en urgence d’être reçu par le Préfet.


Brèves

1er juillet - Béziers : soutien famille Khadziev

Une mère et 5 enfants à la rue ? Rassemblement