Béziers : Fichage des élèves

mardi 5 mai 2015
popularité : 8%

Cela faisait sans doute trop longtemps que l’on n’avait parlé de lui alors le maire de Béziers s’est offert un peu de pub. Et comme à son habitude cela s’est fait par la stigmatisation. Stigmatisation des élèves cette fois-ci.

Outre le fait que ces attitudes racistes et xénophobes soient proprement insupportables, le problème de l’édile c’est que ficher des enfants selon leur religion c’est se retrouver hors la loi.

Jouer avec le feu oui mais se brûler non, alors dès le lendemain, on a pu assister à une belle séance de rame à contre-courant, séance qui n’a pas convaincu le procureur de la République.

Autre problème pour les écoles et les enseignants de la ville : le risque d’amalgame. L’école n’est en aucun cas partie prenante de ces agissements.

Le SNUipp 34 vous propose donc d’afficher le message suivant

"M. Ménard a déclaré détenir des listes des élèves de la ville selon leur religion, dans l’émission Mots Croisés de France 2, le lundi 4 mai.

Le Procureur de Béziers vient d’ouvrir une enquête préliminaire sur le fichage des élèves selon leur religion, par le maire de la ville.

 

Dans l’attente des résultats de cette enquête, les enseignant(e)s de l’école XXXXXXXXXXXX déclarent ne jamais avoir contribué en quoi que ce soit à l’élaboration d’une telle liste. Ils et elles souhaitent faire part aux parents d’élèves de leur indignation concernant ce genre de pratique illégale et condamnable.

 

L’équipe enseignante."

 

Voir le communiqué du SNUipp national :

Word - 57.6 ko

 

Voir le communiqué FSU 34 :

Word - 28 ko

 

 


Brèves

16 février - CDEN du 16 fév 2018

A l’issue du CDEN 2 nouveautés : (...)